Laboratoire

Les travaux en biologie

 

Labo Le marché français de la biologie médicale en 2013, s’élève à 1.4 milliards d’euros (CA  des  DMDIV, source  SIDIV 2014). Comparé au CA total des industrie de santé, ce  chiffre ne  représente que 4  %. En revanche,  la biologie médicale contribue à plus de 70 % dans les prises de  décisions médicales.

 Ce focus illustre le rôle stratégique dans toute décision de santé que détient le secteur de la biologie  et  renforce la tendance concernant certains ingénieurs biomédicaux quant à leur  spécialisation dans le  domaine des laboratoires.

 

A l’instar d’autres disciplines, la pratique de notre métier nous conduit tout naturellement à être présents dans ce secteur pour répondre aux questions qui font souvent notre quotidien : quelles sont les ressources nécessaires, quel choix d’équipements adaptés en termes de performances, quel est le coût, quel est le choix de la maintenance. Autant d’interrogations dans un contexte règlementé notamment par l’Accréditation.

 

La présence des ingénieurs biomédicaux dans les congrès internationaux de biologie (AACC, EuromedLab…) est désormais une évidence indiscutable.

 

Le présent et l’avenir de notre profession s’est : apprendre, partager et valoriser. La biologie médicale est un volet majeur pour notre profession et sa reconnaissance.

C’est pourquoi, les ingénieurs biomédicaux s’engagent dans des groupes de travail dont plusieurs thématiques nous animent d’ores et déjà :

  • Composition d’articles dans des revues comme RBM News, Techniques Hospitalières, Spectra Biologie…
  • Relation confortée avec les biologistes par notre engagement auprès de la SFBC, de la FHF
  • Participation aux groupe de travail en lien la SFBC, le SIDIV à la rédaction des Descriptifs Standardisés
  • Présence aux congrès tels que les JIB, EuromedLab, AACC…

Retours mission AACC

Le groupe de travail de veille technologique Biologie vous propose leur article sur lleur retour expérience mission. 

Les 3èmes JNI

Après Paris et Marseille, les JNI auront lieu à Lyon

 

Dans le domaine des activités de laboratoire, les consommables et réactifs sont souvent très liés voire captifs d’équipements. D’où une réflexion engagée depuis plusieurs années sur les modalités d’acquisition et de financement des équipements : recours à l’achat, à la location, à la mise à disposition avec achat des réactifs et consommables associés. Une nouvelle forme de financement a été proposée par certains fournisseurs, celle du « Coût Paramètre Prescrit Rendu ». L’expérience a montré que le recours à ce mode de facturation supposait le respect d’un certain nombre de prérequis et un niveau de précision dès la rédaction des documents de consultation, pour garantir la bonne exécution du marché. D’où l’idée de proposer un guide pratique destiné au traitement des produits de diagnostic in vitro, en mode de facturation au « Coût Paramètre Prescrit Rendu ».

A présent, l’AFIB et le SIDIV organisent une journée d’information sur la mise en oeuvre du guide CPPR.

L’AFIB et le SIDIV ont le plaisir de vous convier

Le jeudi 19 octobre 2017 de 09h30 à 16h30

HCL – Site Villon – Salles 1A et 1B situé 45 rue de Villon.

 

Pour vous inscrire (avant le 13 octobre) cliquez ici

Le programme et le plan d'accès