Laboratoire/ Biologie

La biologie médicale est un volet majeur pour notre profession et sa reconnaissance.

Le diagnostic biologique est une part importante de la prise en charge des patients. Selon un rapport de la Cour des Comptes de 2013, il contribue à hauteur de 60 à 70% des diagnostics à l’hôpital et en médecine de ville. A l’instar de l’imagerie, il occupe aussi une place grandissante dans l’établissement des protocoles de soin de nombreuses pathologies, l’exemple le plus parlant étant la mise en place des thérapies ciblées dans le traitement de certains cancers. 

Ainsi, la part accordée à la biologie dans les plans d’équipements médicaux a fortement augmentée ces dernières années, en lien avec une automatisation croissante des techniques même celles réputées « manuelles » (ensemenceurs automatiques, extracteurs d’ARN/ADN, …) et en lien avec la mise en place des plateaux techniques automatisés de biochimie. En 2016, le marché français de la biologie médicale était estimé à 1,4 milliards d’euros (source SIDIV). En 2009, les dépenses des actes de biologie médicale représentaient environ 4,36 milliards d’euros facturés à l’ensemble des régimes d’assurance maladie (source Caisse Nationale d’Assurance maladie).

Plateaux techniques mutualisés, démarche d’accréditation, GHT, visibilité des laboratoires de références, maitrise des coûts, sous-traitance…le secteur des laboratoires est devenu en une dizaine d’année un enjeu important dans les hôpitaux. C’est un domaine très technique, où l’acquisition des équipements est structurante pour l’activité et où l’innovation est rapide. Ainsi, l’expertise des ingénieurs biomédicaux dans ce domaine est indispensable à la mise en œuvre des projets d’établissement. L’objectif de l’AFIB est d’informer largement les ingénieurs biomédicaux, mais aussi les biologistes, des évolutions en biologie médicale et des thématiques d’actualité, de rendre la biologie médicale accessible à tous et de maintenir un haut niveau d’expertise chez les ingénieurs biomédicaux spécialisés en laboratoires.

Le présent et l'avenir

Le présent et l’avenir de notre profession est d’apprendre, de partager et de valoriser. La biologie médicale est un volet majeur pour la reconnaissance de notre profession.

C’est pourquoi, les ingénieurs biomédicaux s’engagent dans des groupes de travail dont plusieurs thématiques nous animent d’ores et déjà :

  • Composition d’articles dans des revues comme RBM News, Techniques Hospitalières, Spectra Biologie…
  • Relation confortée avec les biologistes par notre engagement auprès de la SFBC, de la FHF
  • Participation aux groupe de travail en lien la SFBC, le SIDIV à la rédaction des Descriptifs Standardisés
  • Présence aux congrès tels que les JIB, EuromedLab, AACC…

Rapports

Documents disponibles pour les membres uniquement